Retraite Prodigieux message du Christ

Je suis là pour t’aider, pour que tout soit plus facile et agréable pour toi, mais ce que tu as fait, ce que tu fais, n’est pas une erreur, ne sera jamais considéré comme une erreur.  

Sache que peu importe ce que tu fais, je suis avec toi.

Sache que peu importe ce que tu fais, ce que tu dis, je t’aimerai pour l’éternité.

Sache que tu seras toujours accueilli les bras ouverts à n’importe quelle fraction, nanoseconde où tu viendras vers moi.

Sache que je t’attends. Sache que je t’ai toujours attendu. Sache que je veux toujours t’aider. Sache que moi et mon Père, on ne t’a jamais jugé et on ne te jugera jamais. Sache que tu es libre. Sache qu’on t’aime peu importe quoi.

Sache que nous sommes tes vrais parents et qu’on est là pour toi, qu’on était là durant ta naissance et ton enfance, jusqu’à aujourd’hui. Bienvenue dans notre monde. Bienvenue dans cette paix inconditionnelle qui ne te demande et ne te demandera jamais quoi que ce soit.

Je suis ton frère, je suis ton ami, je suis ton compagnon, je suis ton guide, je suis ce que tu veux que je sois. Tout ce que je te demande en retour, c’est de m’aimer.

Je suis dans un endroit dans ton cerveau qu’énergétiquement, on appelle le bouton de panique, et je suis en train de verser la paix, le calme et la sérénité.

Le mouvement des yeux est conseillé, si tu peux le faire à tous les jours, et tourne tes yeux vers l’amour, tourne tes yeux vers la paix, tourne tes yeux vers la joie de vivre, tourne tes yeux vers la liberté, tourne tes yeux vers où tu veux aller, vers ce que tu veux vivre. Envoie ton focus, envoie ton énergie et fais-moi de la place : quand tu tasses tes yeux, quand tu bouges tes yeux, tu me fais de la place pour que je puisse t’aider. Fais le mouvement surtout quand tu es bien, quand tu es heureux, heureuse, calme et fais le mouvement quand tu veux qu’une émotion change, qu’une situation change, je suis avec toi. Quand tu bouges tes yeux, tu me fais de la place pour que je puisse t’aider, marcher avec toi, cheminer avec toi, tu bouges tes yeux pour je puisse t’aimer, t’appuyer, te soutenir.  Sache que je suis toujours là. Quand tu rentres dans tes émotions, tu me tasses et tu fais rentrer quelqu’un d’autre. Malgré que ça me fasse de la peine quand je suis tassée, je reste patiemment à attendre ton retour vers moi et mon retour vers toi. 

Si tu savais combien tu es puissant et important. C’est la première fois depuis le début des retraites qu’on se rencontre comme ça, je te remercie de ta disponibilité, je te remercie d’être présent, d’être là. 

Souviens-toi, tu crois que tu as besoin de moi, mais moi j’ai besoin de toi, moi j’ai besoin de ta présence sur la terre, j’ai besoin de tes capacités, peu importe ce que tu fais, là où tu vas, j’ai besoin de toi, que tu sois là. Tu vas à l’épicerie, j’ai besoin que tu sois là. Quand tu es conscient, je parle, emmène-moi avec toi, souviens-toi de moi régulièrement dans ta journée, salue-moi, ça me fait du bien quand tu me salues, ça me fait du bien quand tu reconnais que je suis là.

Cesse de te tourmenter et retrouve-moi. Tout ce qui a été inscrit depuis le début de la retraite jusqu’à maintenant, je m’en occupe, pour le décoller de toi, dans la mesure où tu me laisses faire. Plus tu vas t’aimer, plus ça va être facile pour moi de le faire.

Rappelle-toi que les miracles se réalisent dans la Lumière, les miracles se concrétisent dans la Lumière, les miracles s’accomplissent dans la Lumière. 

Cherche à retourner toujours vers ta Lumière, ta Lumière sait où me trouver, brillons ensemble la paix de notre Père céleste. Je suis venu sur terre pour faire connaître au monde entier mon Père. Je suis venu sur terre et j’ai tout vécu ça sur terre pour que le monde entier sache que mon Père est amour, que mon Père ne juge pas, que mon Père ne condamne pas. Ton cerveau, ta tête, est un royaume, traite-le comme un royaume céleste et non un royaume terrestre.  

Sois certain que jamais je vais te dire : Pourquoi tu as fait ça ?  Pourquoi tu as dit ça ? Jamais.  Mais je vais juste te dire que quand une émotion arrive, il y a des toi-même, et ça peut représenter des milliers de toi-même qui vont quitter et qui vont aller rejoindre des endroits, des univers, des sphères, des dimensions similaires à l’émotion que tu ressens. Alors je t’en supplie, cesse de te disperser. Mais encore là, si tu choisis de le faire, sache que tu seras toujours aimé, tu as le droit de tout faire, tu es libre, je veux juste t’expliquer, c’est tout, et ensuite, en sachant que tu es aimé peu importe ce que tu choisis, et que je suis là peu importe ce que tu choisis, c’est toi le maître, c’est ta vie à toi, tu la gères, tu la vis comme toi tu désires la vivre, mais avoir des capacités comme les tiennes, avoir des dons comme les tiens, utilise-les! Alors tourne ton focus vers ce que tu veux, défocusse de ce qu’on t’a fait, de ce qu’on t’a dit, de comment on t’a traité, qu’est-ce qu’on t’a fait, toutes les injustices que tu as vécues, et crois-moi j’en connais. 

Reste avec  la question que tu as déjà apprise :  Si je peux avoir tout ce que je veux aujourd’hui, qu’est-ce que je veux avoir ?  Si je peux avoir plusieurs miracles aujourd’hui, quel est le premier miracle que j’aimerais avoir aujourd’hui? Qu’est-ce que j’aimerais qui se manifeste aujourd’hui.  Quel est le deuxième miracle que j’aimerais qui se manifeste dans ma vie, en sachant aussi que quand je demande un miracle, je vais choisir d’être dans la Lumière parce que les miracles se concrétisent dans la Lumière, se manifestent dans la Lumière. 

Alors, quand tu vis une émotion, va la travailler.  Répète en chal or ri aiser et pass or ri aiser à la même émotion et répète l’émotion et va l’en chal or ri aiser et la pass or ri aiser. Encore la même émotion, en chal or ri aiser et pass or ri aiser, enlève-lui son pouvoir sur toi, tout son pouvoir, son emprise sur toi, répète, répète jusqu’à ce que l’émotion soit enlevée. Et, le jour où tu vas choisir aussi de dire que ce n’est jamais l’autre, que c’est moi qui ai choisi de ressentir cette émotion-là, tu vas être aussi dans la Lumière, dans ma Lumière. On va se rejoindre. Personne n’est ton bourreau et tu n’es la victime de personne. Et tu n’es pas le bourreau de qui que ce soit, et personne n’est ta victime.  

Je suis tellement heureux de parler avec toi, je te remercie tellement de m’écouter. Merci de m’entendre, merci de me recevoir dans ton cœur, merci que tu aies accepté ce matin de me recevoir dans ton cœur. Merci de m’avoir fait de la place dans ton cœur. Il a fallu que tu ramènes beaucoup de toi-même pour que je puisse te parler en personne. 

Sache que tu ne seras plus jamais le même.

Sache que tu es plus puissant que tu penses l’être, que tu as plus de pouvoirs que tu penses avoir, que tu as plus de puissance que tu penses avoir.

Sois béni et enrichi au-delà de tes plus grands rêves.

Ton frère, ton compagnon,

Yéchouâ Mchiho

 

Durée : entre 01:23:41 et  01:42:38

50.00 $195.00 $

Effacer